dimanche 6 septembre 2020

☆- Sorceleur, tome 1 : Le dernier voeu -


 


☆- Andrzej Sapkowski -


 ---------------------------------------------------------------- 


Année de sortie : 16/01/2019 (réédition)

Genre : Fantasy

Nombre de pages : 308

Prix : 15,90


 ---------------------------------------------------------------- 


Note : ✔✔✔✔


 ---------------------------------------------------------------- 


Résumé :


Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique.


Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue…


Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d’un jour, amours d'une nuit.


----

Mon avis :


C'est un premier tome très riche en histoire où l'ont te mets directement dans la place du personnage principal de Geralt.

On va vivre dans ce premier tome une moitié de sa vie qu'il met en place avec des histoires tirées de contes et légendes. Le fait qu'il y est plein de clin d’œil de contes et légendes rendent la lecture très agréable et accrochante.

Geralt est un personnage qui donne de sa personne, il n'est pas parfait et ça le rend encore plus attachant, il y a des passages qui sont durs à comprendre chez lui. Il peut très bien fait un miracle comme il peut complètement se planter. J'aime beaucoup le fait que l'auteur est pu crée un personnage qui a des qualités et des défauts, qu'il ne soit pas parfait, qu'il ne soit pas aussi puissant.


Ne croyait pas que le premier tome soit le début d'une longue saga. Il faut du temps pour ce genre de livre à se mettre en avant (surtout lorsqu'il y a plus de 7 tomes).


C'est vrai que dans ce premier tome on a tendance à s'ennuyer facilement car si on ne connaît pas bien les contes et légendes on est facilement à l'abandon du livre en tant que fanatique de ce qui peut être des légendes et des contes, ça ne m'a pas du tout dérangé, ça donne du charme à ce premier tome introductif.

Aussi je viens souligner un gros point force qu'à mis en place l'auteur dès le premier tome, le racisme !

Et oui l'auteur va mettre du racisme dès le premier tome. On est tout de suite propulsé dans un Geralt qui, a cause d'être un sorceleur, va être souvent rejeté pour ça. Alors que de base le personnage principal n'a rien demander à personne, surtout pas être sorceleur.

Enfin, je trouve ça génial que l'auteur puisse mettre en place à du racisme pur et dur par rapport au fait qu'un sorceleur soit mal accepté et mal vu (comme une personne de couleur). Il sera souvent rejeté, repoussé, trahis, seul tout le long de l'histoire. Enfin presque seul, il a son meilleur ami ainsi qu'une amourette du nom de Yennefer.

D'ailleurs Yennefer est un personnage qui doit être détestable mais moi j'apprécie beaucoup son caractère de femme rebelle/forte/hautaine, après ce n'est qu'un début mais je l'apprécie énormément pour l'instant. C'est l'un des personnages, avec Geralt, qui reste intéressant à découvrir au fil des tomes.

Pour en conclure c'est un premier tome très introductif, comme je l'ai déjà dit, mais qui me donne envie de découvrir la suite des autres tomes. Je sais, par rapport à des avis lus, que les deux premiers ne mettent pas en place l'histoire de base, c'est juste pour faire plus ample connaissance avec les futurs personnages qui vont arriver dans le tome trois.

On suit juste le passé de Geralt pour bien le connaitre avant l'histoire principale du tome trois. Si vous vouliez directement être dans l'histoire sans vouloir connaitre en large et en travers la misérable vie de Gearalt, il faut commencer dès le tome trois.

Si je me répète je m'en excuse mais il faut que je prévienne les futurs lecteurs de cette saga.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire